Lycée Jean Jaurès
Espaces d'égalité Homme-Femme
Un mot
Elles (et il) ont pris tous les chemins que je leur indiquais sans hésitation, et je les remercie. On a parlé sur les chemins. On a flotté aussi, sur le thème de l’égalité Homme / Femme, comme dans un bateau sur un lac sans rivage. En recherche permanente.
Nathalie Yot
Nathalie Yot
autrice
Un grand professionnalisme de la part de l’auteur et une superbe capacité d’adaptation.
L'équipe enseignante
L'équipe enseignante
Les sons de l'atelier
Cliquez sur l'écouteur

Reportage

La radio FM+ en partenariat avec l’ARRA (l'Assemblée Régionale des Radios Associatives Occitanie / Pyrénées-Méditerranée) est allée à la rencontre des élèves du lycée Jean Jaurès et de Nathalie Yot pour enregistrer et faire découvrir oralement les compositions réalisées pendant l’année.

Les réalisations

En bref

l'établissement
Lycée Jean Jaurès
la ville
Avenue St Sauveur 34980 St Clément de Rivière
la classe
Terminale professionnelle ASSP 2 ( Accompagnement, Soins, Services à la Personne) (17 ans)
les intervenants
L'autrice : Natyot (Nathalie Yot) | Chantal Georgens (enseignante de SMS Sciences Médico - Sociales), Myriam Sabatier (enseignante de français), Catherine Brunon (documentaliste)
le thème
Espaces d'égalité Homme - Femme

Rechercher dans le site

 

Femme est lit
Femme est douce
Chaleureuse
Elle se prélasse toute la journée
En attendant son amant
Qui en sortira le matin
Dans la fraîcheur

 

Vivante, je suis vivante
La lumière m’éclaire
Vivante, mon corps me le montre
Tous les matins au réveil
Vivante, je suis vivante
Même quand mon esprit n’est pas là
Parfois, je ne suis pas vivante à l’intérieur
Vivace mais pas vivante
Vivante, vivante d’amour
Et de chagrin aussi

L’amour vient et repart comme la vie
Alors je suis vivante jusqu’à ce que ma vie s’essouffle

Elle se laisse aller au fond d’un trou
Au fond d’un trou, elle se laisse aller
Elle bave et se sent sale
Il se salit de bave
Les larmes la rendent rare
Rarement, on voit ses larmes
On s’endort sans bouger
Il bouge et nous empêche de nous endormir
Il est difficile de faire ensemble
Elle fait ensemble et avec difficulté
Elle ne voit rien
Rien il ne voit
Il sourit de joie
De la joie, il sourit

Je tiens un poisson en laisse en étant calme.
Pour être différente, je suis heureuse.

C’est l’histoire d’une femme qui admirait chaque soir son ventre bien rond de grossesse, ça lui donnait envie de jouer au foot.
C’est l’histoire d’un homme qui avait toute la nuit pour retrouver un amour de jeunesse.

Je suis vivante jusqu’à ce que la vie s’essouffle, s’essouffle le rugbyman, le rugbyman musclé, musclé est un mot qui attire les filles, les filles ne sont pas des garçons, des garçons jouent au foot au bord de l’eau, l’eau claire est rafraîchissante au mois de décembre, décembre c’est Noël, Noël c’est le moment des dispute dans la famille, la famille veut nous aimer, aimer son ami, son ami qui nous offre des fleurs, des fleurs que l’on retrouve dans les cimetières, les cimetières sont des endroits pour le recueillement et le souvenir, le souvenir est parfois douloureux.

Gladys

Souvenirs, souvenirs
L'auteur / L'autrice

Natyot (Nathalie Yot)

Autrice
Roman, nouvelle, poésie

Pour faire plus ample connaissance avec l'autrice, cliquez sur ce lien

nathalie yot

elles étaient là
lui aussi
présentes
présent
à vouloir
fort
avec des gros yeux
avec des sourcils au ciel
avec des éclats de rire
vivantes
vivant
elles et lui
n’ont pas mis leur ventre et leur cœur de côté
à remplir du blanc
avec des mots qui mordent
qui justifie la vie
le stylo comme un bijou de plus
sur des mains baguées
aux ongles vernis
J’ai une fille de leur âge et je l’ai vue en chacune d’elles. Toutes les facettes que peut avoir un ado, tantôt les joues rouges et les larmes aux yeux, pour des raisons qu’on ignore, tantôt affalé, ailleurs, en dedans. Mais toutes mes tentatives étaient accueillies pleinement et je réussissais (vidéos / révolution sur papier / poésie sonore à la radio).
Je suis presque sûre qu’elles (et il) ont compris ce qu’est la poésie contemporaine, bien loin de la poussière des cahiers de récitation, en explorant de nouvelles formes d’écriture ou en s’éloignant du sens pour le retrouver plus lumineux, plus vaillant.
Elles (et il) ont pris tous les chemins que je leur indiquais sans hésitation, et je les remercie. On a parlé sur les chemins.
On a flotté aussi, sur le thème de l’égalité Homme / Femme, comme dans un bateau sur un lac sans rivage. En recherche permanente.

L'établissement

Lycée Jean Jaurès

Avenue St Sauveur

34 980

St Clément de Rivière

Chef d'établissement

Mme Sylvie Bolloch