Lycée Jean Jaurès
Espaces d'égalité Homme-Femme
Un mot
Elles (et il) ont pris tous les chemins que je leur indiquais sans hésitation, et je les remercie. On a parlé sur les chemins. On a flotté aussi, sur le thème de l’égalité Homme / Femme, comme dans un bateau sur un lac sans rivage. En recherche permanente.
Nathalie Yot
Nathalie Yot
autrice
Un grand professionnalisme de la part de l’auteur et une superbe capacité d’adaptation.
L'équipe enseignante
L'équipe enseignante
Les sons de l'atelier
Cliquez sur l'écouteur

Reportage

La radio FM+ en partenariat avec l’ARRA (l'Assemblée Régionale des Radios Associatives Occitanie / Pyrénées-Méditerranée) est allée à la rencontre des élèves du lycée Jean Jaurès et de Nathalie Yot pour enregistrer et faire découvrir oralement les compositions réalisées pendant l’année.

Les réalisations

En bref

l'établissement
Lycée Jean Jaurès
la ville
Avenue St Sauveur 34980 St Clément de Rivière
la classe
Terminale professionnelle ASSP 2 ( Accompagnement, Soins, Services à la Personne) (17 ans)
les intervenants
L'autrice : Natyot (Nathalie Yot) | Chantal Georgens (enseignante de SMS Sciences Médico - Sociales), Myriam Sabatier (enseignante de français), Catherine Brunon (documentaliste)
le thème
Espaces d'égalité Homme - Femme

Rechercher dans le site

 

Femme est piano.
De temps en temps, ses doigts courent sur les touches blanches et noires. Femme aime se perdre dans les sons
Femme aime se perdre tout court
Femme aime imaginer que chaque note représente un pays lointain
Un pays de douceur
Mais Femme sait que les notes graves sont là
Non loin d’elle
Notes dures, presque difficiles
Importantes pour qu’elle puisse passer au reste de sa vie

Homme aime les bracelets de femme
Homme aime tenir sa femme dans ses bras scellés
Homme n’aime pas quand sa femme se défile en laissant ses bras tomber
Emportant son bracelet

Vivante, je suis vivante à l’extérieur
Mais pas à l’intérieur
Vivante, vivante, mais vidée
Vivante mais ce n’est pas la vérité
Vivante, vivante
Peut-être à force de me le répéter, je le deviendrai.

Elle vole comme le vent.
Elle n’a pas le choix.
Il lui fait un baiser dans le cou.
Elle est comblée maintenant.
Elle ne l’aimera jamais plus.

Partir découvrir le monde, pour être différent
Se couper les cheveux seul, pour être différent
Être heureux, pour être différent
Regarder autour de soi, pour être différent
Manger jusqu’à s’en étouffer, pour être différent
Changer le monde, pour être différent
Parler, parler et parler encore, pour être différent
Ne plus aimer la vie, pour être différent
Survivre, pour être différent

C’est l’histoire d’une femme qui chaque matin se lève du pied gauche car son lit est collé contre le mur droit.
C’est l’histoire d’un homme qui se regarde dans le miroir de sa boîte à maquillage.
C’est l’histoire d’une femme qui regarde son homme partir au travail.
C’est l’histoire d’une femme qui aime les hommes mais aussi les femmes.
C’est l’histoire d’un homme qui marche dans la rue et qui se rend compte qu’il est heureux.
C’est l’histoire d’une femme qui me parle et à qui je parle mais jamais avec des mots.
C’est l’histoire d’un homme qui est fou, fou de croire encore en nous.

elle vole comme le vent
le vent est doux comme ta peau
ta peau est vieille
vieille comme une ville ancienne
ancienne tour tout en haut de la montagne
montagne enneigée d’hiver
hiver tout vert comme un été
été ensoleillé
ensoleillé comme mon cœur quand je le vois
voix enrouée qui a trop chanté
chanter à tue-tête pour oublier
oublier d’acheter le pain
le pain est chaud comme le café du matin
du matin au soir elle vole comme le vent

Cerise

Souvenirs, souvenirs
L'auteur / L'autrice

Natyot (Nathalie Yot)

Autrice
Roman, nouvelle, poésie

Pour faire plus ample connaissance avec l'autrice, cliquez sur ce lien

nathalie yot

elles étaient là
lui aussi
présentes
présent
à vouloir
fort
avec des gros yeux
avec des sourcils au ciel
avec des éclats de rire
vivantes
vivant
elles et lui
n’ont pas mis leur ventre et leur cœur de côté
à remplir du blanc
avec des mots qui mordent
qui justifie la vie
le stylo comme un bijou de plus
sur des mains baguées
aux ongles vernis
J’ai une fille de leur âge et je l’ai vue en chacune d’elles. Toutes les facettes que peut avoir un ado, tantôt les joues rouges et les larmes aux yeux, pour des raisons qu’on ignore, tantôt affalé, ailleurs, en dedans. Mais toutes mes tentatives étaient accueillies pleinement et je réussissais (vidéos / révolution sur papier / poésie sonore à la radio).
Je suis presque sûre qu’elles (et il) ont compris ce qu’est la poésie contemporaine, bien loin de la poussière des cahiers de récitation, en explorant de nouvelles formes d’écriture ou en s’éloignant du sens pour le retrouver plus lumineux, plus vaillant.
Elles (et il) ont pris tous les chemins que je leur indiquais sans hésitation, et je les remercie. On a parlé sur les chemins.
On a flotté aussi, sur le thème de l’égalité Homme / Femme, comme dans un bateau sur un lac sans rivage. En recherche permanente.

L'établissement

Lycée Jean Jaurès

Avenue St Sauveur

34 980

St Clément de Rivière

Chef d'établissement

Mme Sylvie Bolloch