Ensemble St Pierre-St Paul
Dans ma peau / dans la peau d'un(e) autre
Un mot
Là, c'est comme si tout le monde pouvait sentir, physiquement sentir, faire l'expérience du texte. là, c'est comme si tout devenait beaucoup plus vrai, plus fort, plus. je ne sais pas. là, c'est comme si tous ensemble nous avions pris conscience plus profondément de la valeur et de la force de leur création.
Louise Desbrusses
Louise Desbrusses
autrice
Après la venue de Louise Desbrusses, j'ai retrouvé un cadre scolaire un tantinet différent. Des élèves toujours aussi dynamiques mais qui osent prendre la parole, sans peur de se tromper. Ils tentent des analyses littéraires, ils vont jusqu'au bout de leurs idées.
L'équipe enseignante
L'équipe enseignante
Les sons de l'atelier
Cliquez sur l'écouteur

Inédit

Guyène Dubois lit Louise Desbrusses : « Tailler Flaubert en pièce est un plaisir… ».

Les réalisations

En bref

l'établissement
Ensemble St Pierre St Paul
la ville
1 rue du collège 48300 Langogne
la classe
Seconde B (15 à 17 ans) et Première STD2A (16 à 18 ans)
les intervenants
L'autrice : Louise Desbrusses | L'équipe enseignante : Mme Wolff ( enseignante de français en Seconde B), Mme Bellotto (enseignante d'art en Seconde B), Mr Lefèvre ( enseignant d'art et PAO en Première STD2A), Mme Lhermet (documentaliste)
le thème
Dans ma peau / dans la peau d'un(e) autre

Rechercher dans le site

Roman graphique

Les élèves de première 1STD2A ont mis en page un livret rassemblant une planche "roman graphique" par élève, un texte (ou une combinaison de textes) dans la peau d'Emma pour les garçons et dans la peau de Charles pour les filles. Le livret a été tiré à 40 exemplaires destinés aux élèves, au CDI, bibliothèque municipale et aux partenaires et présenté lors de la dernière séance, au sein du musée de la Filature des Calquières

 

Souvenirs, souvenirs
L'auteur / L'autrice

Louise Desbrusses

Autrice
Poésie, roman, nouvelle, théatre

Pour faire plus ample connaissance avec l'autrice, cliquez sur ce lien

louise desbrusses

écoutez comme vos voix sont belles dans nos bouches

comment est-ce arrivé, je ne m'en souvenais déjà plus quelques heures plus tard. le pourquoi est plus sûr. professeure, auteure, et directeur venaient de dire tout le bien qu'ils pensaient du livret réalisé pendant les ateliers « auteurs au Lycée ». quelqu'un a proposé que les élèves lisent leurs textes. ils ont rechigné. pendant l'après-midi, déjà, pendant que nous préparions l'exposition de leurs pages, certain.es étaient venu.e.s me voir : on est obligé de lire madame ? certainement pas, ai-je répondu. si tu as envie, tu lis. si tu as envie que ton texte soit lu par quelqu'un d'autre, c'est possible aussi. l'élève repartait soulagé. à leur âge et ça m'a duré quelques décennies, lire un texte de ma main en public sans être préparé (et même en l'étant) tenait de la torture. pas question de torturer qui que ce soit. personne d'autre d'ailleurs ne semblait avoir envie de forcer les élèves, alors que jusque-là tout le monde était joyeux. est-ce un élève qui en a eu l'idée ? ou la professeure ? ou moi ? aucun souvenir. sinon que nous nous sommes retrouvés, madame Wolff, monsieur Bonhomme et moi avec des textes à la main. j'ai ouvert le bal, servi les mots, les phrases, les rythmes d'un premier texte qui par la voix tendue entre le papier que je lisais et les oreilles pour l'écouter, est comme passé de deux en trois dimensions, s'est mis à exister en volume : vivant. surprise. ravissement. applaudissements. puis madame Wolff a lu, puis monsieur Bonhomme, et madame Bellotto, puis moi encore. applaudissements entre chaque lecture. yeux brillants aussi : la musique ne s'entendait pas si bien sur le papier, l'audace non plus, la tonalité, guère mieux. là, c'est comme si tout le monde pouvait sentir, physiquement sentir, faire l'expérience du texte. là, c'est comme si tout devenait beaucoup plus vrai, plus fort, plus. je ne sais pas. là, c'est comme si tous ensemble nous avions pris conscience plus profondément de la valeur et de la force de leur création. plus profondément parce qu'ensemble. plus profondément parce que lu de cette façon : écoutez comme vos voix sont belles dans nos bouches. si tout allait bien avant. tout s'est mis à aller encore mieux après. comment est-ce arrivé, je ne m'en souviens toujours pas, mais je n'oublierai pas.

L'établissement

Ensemble St Pierre St Paul

1 ru du collège

48300

Langogne

Chef d'établissement

M.Jean-Marie Bonhomme